Partenariat National de l'Eau - PNE - Burkina Faso La nuit des Trophées de l’Eau et de l’Assainissement, le 02 Février 2018 à 19h
 

SlidesSHOW

Le PNE-Burkina met en place le CLE Massili-Nord

Le Partenariat National de l’Eau du Burkina (PNE-BF) dans le cadre de la mise en œuvre du programme WACDEP (Water, Climate and Development Programme) a accompagné l’Agence de L’Eau du Nakanbé (AEN) pour la restructuration d’un Comité Local de l’Eau dans le sous bassin du Massili. La restructuration concerne la partie supérieure du Massili où il existait déjà 2 CLE celui de Gaskay et de Loumbila. Cette restructuration a pour objectif de créer une vision partagée de la gestion des ressources en Eau dans cette partie du sous bassin. Selon Mr Konseiga Rasmané, Animateur et formateur rural et membre du CLE Loumbila, « Le CLE au niveau cours d’eau (comme l’étaient les Clé Loumbila et Gaskaye) était une affaire de la base c’est-à-dire que les membres du CLE étaient issue de la population et avaient une connaissance du terrain. Mon souhait est que le CLE Massili en l’état puisse garder la proximité avec les populations afin de toujours communiquer convenablement avec elles ».
Ainsi le CLE Massili se doit de veiller à la disponibilité et la qualité des ressources en Eau pour tous les usagers. La zone de compétence du CLE dans le Massili Supérieur, s’étend sur 3 régions administratives, celle du Centre, du Plateau Central et du Centre-Ouest avec une superficie totale 3450.5 km2 couvrant 18 communes dont 3 urbaines pour une population estimée à 1.524.280 d’habitants. Vu l’importance de la zone de compétence de ce CLE les autorités administratives (les gouverneurs, hauts commissaires, secrétaires de Généraux…..) des trois régions concernées ont été impliqué dans tout le processus de mise en place du CLE Massili.
Le PNE-Burkina dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Eau Climat et Développement (WACDEP) a financé tout le processus de mise en place du CLE Massili à hauteur de 23 434 Euros afin d’accompagner la politique de l’Etat burkinabé en matière de restructuration des CLE, du niveau barrage à l’échelle des sous-bassins. Le diagnostic conjoint du sous bassin du Massili Supérieur pour la mise en place éventuelle d’une seule structure de gestion dans le sous bassin supérieur a permis d’évaluer les préoccupations des acteurs qui ont exprimé la nécessité d’une telle structure. Les acteurs du secteur ont été informés des principaux résultats du diagnostic conjoint lors deux ateliers de restitution du diagnostic qui ont eu lieu respectivement dans la région du Plateau Central à Ziniaré et dans la région du centre au Haut-commissariat à Ouagadougou le 21 et le 28 Aout 2013.
Le CLE Massili a pour mission :
-  rechercher l’adhésion permanente des acteurs de l’eau (administration, usagers, Collectivités Territoriales, autorités coutumières, organisations de la société civile) à la gestion concertée des ressources en eau par la sensibilisation, l’information et la formation ;
-  initier et appuyer au niveau du sous bassin des actions de développement, de promotion, de protection et de restauration des ressources en eau en rapport avec les structures locales compétentes, notamment par l’élaboration et la mise en œuvre des Schémas d’aménagement et de gestion des ressources en eau (SAGE) ;
-  développer une synergie de concertation et d’actions horizontales et verticales avec les autres organes de gestion de l’eau ;
-  initier et mettre en œuvre, à travers des maîtrises d’ouvrages public ou privé et conformément à la réglementation en vigueur, des solutions aux problématiques d’aménagement et de gestion de l’eau (concurrences et conflits d’utilisation des eaux, protection et conservation des eaux et des milieux qui en dépendent, développement et valorisation des ressources en eau, etc.) ;
-  donner un avis sur les projets de l’Agence de l’Eau du Nakanbé ;
-  arbitrer les conflits locaux liés à l’usage de l’eau dans son champ de compétence.
Le CLE Massili a tenu son Assemblée Générale Constitutive et l’installation officielle de son Bureau Exécutif le 17 Décembre 2013 et connu la participation des autorités tels que : le Gouverneur du Centre Ouest, Les représentants des gouverneurs du plateau central, du centre, les Hauts commissaires du Kourwéogo et du Centre, les Secrétaire Généraux de région et de province…